Questions concernant les forums. Postez ici vos sondages.

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#1Messageil y a 3 ans

En réfléchissant à l'offre proposée par Manjaro (et d'ailleurs la plupart des OS GNU/Linux) je vois trois points cruciaux pour survivre dans le monde du système d'exploitation grand public :
- une proposition multi plateforme
- une synchro entre ces plate formes
- une reconnaissance vocale

Sur ce dernier point, je cherche partout et ne vois plus rien (ou vois-je mal ?) alors qu'il y avait des projets sur le sujet dès 2002 !

Si côté desktop et fonctionnalités, les OS Linux n'ont rien à envier aux privateurs, au contraire, sur ces 3 points... (à part Ubuntu Touch ?)
Modifié en dernier par nam1962 le 03 Aou 2015, 11:51, modifié 1 fois.

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#2Messageil y a 3 ans

Salut,

Qu'entends tu par "survivre dans le monde du système d'exploitation grand public " essayer de rester dans les 1 a 2 % des OS utilisés ou progresser, prendre des part a Windows et a Mac .
Personnellement si on peut rester autour des 1% ce sera déjà pas mal même si j'aurais souhaité mieux.mais ça c'était avant quand je rêvais
Je n'ai pas très bien compris ta dernière phrase

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#3Messageil y a 3 ans

nam1962 a écrit :pour survivre dans le monde du système d'exploitation grand public

oui mais Arch n'est surtout pas grand public :!: c'est une distribution communautaire et de plus élitiste. Manjaro n'est qu'une Arch avec une belle robe; elle n'a pas le choix : on suit maman.
ps: il existe quand même une offre Arch ARM
nam1962 a écrit :et d'ailleurs la plupart des OS GNU/Linux

mais Linux n'a jamais été grand public, la guerre est finie depuis belle lurette :!: aujourd'hui nous sommes des originaux et pour l'instant nous passons très bien les modes. Ce qui est déjà une belle victoire.
Grand public signifie doit plaire à tous, donc on nivelle par le bas (gnome3 ?), aucune aspérité, aucune originalité. non merci !
Et le lobbying Linux, pour moi : je ne me suis pas laissé imposer Windows, alors pourquoi devrais-je imposer au monde entier mes croyances ? J'espère être un minimum original et cela ne me déplaît pas de le rester.

ps: pas trop clair ton titre Manjaro contre qui ? contre windows ou ubuntu ?

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#4Messageil y a 3 ans

J'ai modifié le titre ;)

Je ne pense pas tant que GNU/Linux soit destiné à rester à 1%.
- il y a de grosses évolutions sur le sujet en Chine et en Inde, particulièrement. Les collectivités publiques y pensent de plus en plus (en particulier car elles n'ont plus de budget pour les licences et que la maintenance coûte bien moins cher).
- là ou les distribs étaient imbitables ou complexes il y a encore quelques années, elles sont de plus en plus abordables.
- leur stabilité devient exemplaire (sur Xubuntu par exemple cela fait 3 ans que je suis 9 mois sur 12 en prod sur des versions de développement, sur Manjaro, j'ai installé de complets débutants et ne vois aucun soucis).
- de gros succès commerciaux ont été fondés sur Linux : Google et Free par exemple sont deux entreprises basées sur Linux.

Certes, Manjaro peut encore progresser pour être tout à fait "user friendly" (cf discussions sur "logithèque") et manque cruellement de marketing (cf Fedora ou Kubuntu), mais je la trouve tout à fait utilisable par du grand public (qui veut un ordi qui s'allume, fait ce qu'on lui dit et s'éteint).

Les questions de mon fil concernent surtout les 3 points : reconnaissance vocale (perdue dans les limbes) - synchro - multi plateforme.

[Edit], tiens on me signale çà : http://sirius.clarity-lab.org/ (par contre je ne le voir nulle part sur AUR)

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#5Messageil y a 3 ans

mais je la trouve tout à fait utilisable par du grand public (qui veut un ordi qui s'allume, fait ce qu'on lui dit et s'éteint).

Ça ils l'ont déjà trouvé depuis déjà longtemps alors pas facile de faire changer quelqu'un qui est satisfait de ce qu'il a et en plus sera obligé d'installer lui même un autre système en faisant un choix dans un capharnaüm de distributions linux tout en étant obligé de faire une véritable formation.

Je sais pour connaitre ta signature ailleurs, que tu convertis a tour de bras , personnellement après de nombreux échecs j'ai cessé toute installation sur les ordis de mes connaissances puis dernièrement j'ai trouvé la condition idéale parait il, une personne qui n'avait jamais utilisé d'ordi alors j'ai sauté sur l'occasion pour lui installé Xubuntu et finalement quelques mois après cette personne a elle aussi rejoint le troupeau Windows , parce que entre autre c'est différent de ce qu'elle voit sur l'ordi des autres et qu'elle n'y comprenait rien.
Alors Linux restera a environ 1% si on ne trouve pas linux sur les ordis du commerce, ce qui est impossible vu la diversité, pour ça il faudrait que ce soit donc autre chose qu'une distribution communautaire et les entreprises commerciale type Ubuntu sont en général rejetées par le monde Linux et de toute façon on a vu le succès de Mandriva qui etait pourtant une bonne distribution.
Il suffira de voir le "futur succès" de Ubuntu Touch pour voir si j'ai raison, succès auquel je ne crois pas, comme pour le PC Linux arrive sur les smartphones quand les jeux sont faits et quand deux autres systèmes de bonne qualités se partage le marché

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#6Messageil y a 3 ans

c'est curieux ton cas d'utilisateur débutant qui a préféré passer sous Windows que continuer avec Linux: quelqu'un a du jouer un rôle et lui dire un truc du genre "c'est quoi ce truc que tu as sur ton ordi ? je te réinstalle Windows"; sans ça, je ne vois aucune raison que cette personne qui n'avait jamais eu Windows aie envie de changer.
d'autant que dans le domaine des grands débutants, j'ai le cas inverse: 100% de réussite pérenne; ils sont depuis longtemps sous Linux maintenant, et la plupart m'appelle pour que je vienne installer le système qu'ils connaissent bien sur le nouveau PC qu'ils viennent d'acheter; je dis "la plupart", parce que j'ai eu un cas particulier: une personne qui ne voulait pas me déranger, et qui s'est débrouillé pour trouver un PC avec Linux préinstallé quand son ancien a rendu l'âme.

et on ne peut jamais dire que les jeux sont faits dans le domaine du smartphone; il fut un temps ou Apple était seul sur ce créneau, et puis Android est arrivé: les débuts ont été laborieux, jusqu'à la version 1.5, Android était très incomplet, plein de fonctions étaient buggées; mais le système était très maléable, et surtout Google a su trouvé des partenariats pour promouvoir son nouveau système: HTC, chez les fabricants a joué le jeu (Dream, Magic, Hero...), et chez les opérateurs, Google a su aussi nouer des alliances (en France Orange et Sfr) pour vendre ses produits.
un système comme Ubuntu Touch ou FirefoxOS aurait une chance de s'imposer, mais on est dans le monde du commerce: il faut trouver des fabricants majeurs qui veulent bien installer le système sur leurs terminaux (pas des outsiders comme Huawei ou Zte), des opérateurs qui veulent bien jouer le jeu et vendre ces terminaux, et surtout, trouver le moyen de remplie les boutiques d'application (point clé pour la vente de smartphone, Microsoft l'a expérimenté à ses dépend). quand à Apple, eux se sont imposés grâce à une pub très agressive, mais ça se paie dans le prix des terminaux.
ce qui est certain, c'est que le smartphone peut être un point d'entrée pour Linux sur d'autres plateformes: actuellement, j'arrive à placer du Linux sur PC en démontrant aux gens qu'ils l'utilisent déjà sur leur smartphone et leur tablette.

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#7Messageil y a 3 ans

Loubrix a écrit :ils sont depuis longtemps sous Linux maintenant, et la plupart m'appelle pour que je vienne installer le système qu'ils connaissent bien sur le nouveau PC qu'ils viennent d'acheter

C'est bien là un des gros freins au développement de Linux,que je soulignais dans mon precedent message, si on le veux il faut l'installer, si a nous qui sommes habitué c'est un jeu d'enfant, il n'en est pas de même pour la plupart des utilisateurs de Windows ceci demande du temps pour s'informer, choisir une distro, un bureau et l'installation qui fout les jetons pour les dossiers et le Windows que l'on veut garder au cas ou, que l'on gardera quand même parce on en a besoin pour certaines applis.

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#8Messageil y a 3 ans

pascaldanel a écrit :
Loubrix a écrit :(...) le Windows que l'on veut garder au cas ou, que l'on gardera quand même parce on en a besoin pour certaines applis.


alors pour moi aussi c'est pérenne !
Sinon, ça fait 5 ans que toute mon informatique pro & perso est 100% Linux, qu'appelles tu "certaines applis" ?
(si ce sont les trucs pour gamers, je n'ai jamais pigé les gamers PC : le vrai game est sur console)

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#9Messageil y a 3 ans

nam1962 a écrit :le vrai game est sur console

perso je garde un windows (sur mon portable pas sur desktop) pour jouer au poker
ok wine existe mais pas de multilib chez moi! salir un linux pour win pas question ! je pourrais en installer un sous Virtualbox mais je ne vois pas l’intérêt par rapport à un multi-boot et mon portable est trop léger en cpu.

De plus, un windows permet de tester le rendu/compatibilité du navigateur web (impératif pour moi)

ok je suis un cas particulier mais tout comme toi nam1962 :clindoeil:

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#10Messageil y a 3 ans

qu'appelles tu "certaines applis"

:salut: nam

Je cite la raison souvent évoquée a tord ou a raison, pour conserver un Windows, mais en cherchant un peu il doit y en avoir, si certaines ont des équivalents sur linux, certaines autres n'en ont pas ou des a peu prés ou mauvais, par exemple pour les commerçants, la comptabilité, moi perso c'est pour un logiciel de programmation lié a une machine, alors la c'est normal qu'il n'y ai pas de clone.
Pour la très grande majorité Linux a de quoi satisfaire quand ce n'est que pour le net, écrire une lettre, un peu de graphisme, écouter de la musique, etc... enfin les trucs basiques quoi.
J'utilise uniquement Linux en dehors de mon boulot pour un seul logiciel et ceci depuis 9 ans
Malgré tout j'ai essayé entres autres des logiciels de récupération de fichiers effacés qui sont autre chose que Foremost et compagnie, de clonage, de manipulation vidéo diaporama ou autres, bureau a distance heureusement que Teamviewer fonctionne très bien sur Linux ( je travaille sur mon Windows du boulot depuis mon Linux chez moi ) ce ne sont pas non plus des logiciels que j'utilise tous les jours, a part Teamviewer

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#11Messageil y a 3 ans

pascaldanel a écrit :si certaines ont des équivalents sur linux, certaines autres n'en ont pas ou des a peu prés ou mauvais

+1
L'offre professionnelle Linux est pratiquement inexistante en comparaison de Windows et en tant que professionnel on recherche la performance, le coût n'est pas véritablement un facteur (facilement récupéré par le gain fonctionnalités/temps apporté par le soft)

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#12Messageil y a 3 ans

Pas d'accord !
Aujourd'hui l'offre cloud est d'un meilleur niveau que les autres.
Un logiciel dédié pour moi c'est naze...
Par ailleurs, je gère avec mon fils 27 sites et n'ai jamais rencontré de soucis via Linux, ni dans la conception, ni dans le suivi ou la maintenance)
(comme des idiots, à ce stade, il n'y en a que deux sur 27 qui monétisent (et encore))

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#13Messageil y a 3 ans

papajoke a écrit :
pascaldanel a écrit :si certaines ont des équivalents sur linux, certaines autres n'en ont pas ou des a peu prés ou mauvais

+1
L'offre professionnelle Linux est pratiquement inexistante en comparaison de Windows et en tant que professionnel on recherche la performance, le coût n'est pas véritablement un facteur (facilement récupéré par le gain fonctionnalités/temps apporté par le soft)


Oui mais c'est pas étonnant,c'est le pognon qui fait la différence alors libre, gratuit, on voit les limites.

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#14Messageil y a 3 ans

Ah, bah, je cherche des exemples de services (je dis bien services) pas portables sous GNU/Linux.
Éventuellement de logiciels, mais bon, un logiciel sans offre net est un peu obsolète..

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#15Messageil y a 3 ans

nam1962 a écrit :Ah, bah, je cherche des exemples de services (je dis bien services) pas portables sous GNU/Linux.
Éventuellement de logiciels, mais bon, un logiciel sans offre net est un peu obsolète..


la télé.

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#16Messageil y a 3 ans

Je n'y avais pas pensé vu que je ne la regarde jamais.
Cela dit, aucun de mes 52 installés n'a pensé me demander quoique ce soit.
Et entre freetuxtv, pipelight et popcorn time, il doit y avoir moyen de se débrouiller, non ?

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#17Messageil y a 3 ans

pascaldanel a écrit :
papajoke a écrit :
pascaldanel a écrit :si certaines ont des équivalents sur linux, certaines autres n'en ont pas ou des a peu prés ou mauvais

+1
L'offre professionnelle Linux est pratiquement inexistante en comparaison de Windows et en tant que professionnel on recherche la performance, le coût n'est pas véritablement un facteur (facilement récupéré par le gain fonctionnalités/temps apporté par le soft)


Oui mais c'est pas étonnant,c'est le pognon qui fait la différence alors libre, gratuit, on voit les limites.

ce n'est pas tellement le fait que ce soit libre ou gratuit qui pose problème, mais surtout le manque de marketting, et de notoriété. parce que si aujourd'hui les serveurs et les passerelles en entreprise sont souvent sous Linux, les postes clients restent sous Windows, parce qu'on ne veut pas avoir à former les employés à un nouveau système; pourtant, n'importe quel admin système admettra sans problème que des clients Linux, ça serait plus simple à son niveau, pas forcément parce qu'il y aura moins de maintenance (les employés feront toujours autant de bêtises), mais parce que ça amène des solutions de simplicité pour cette maintenance, et la rapidité (Linux est mieux conçu pour une gestion de parc que Windows).
donc le premier point concernant le pognon, c'est que la formation engloutirait l'économie réalisée, et que même si on peut envisager un amortissement à long terme, notamment parce que Linux permet de changer les machines moins souvent, ce n'est tout de même pas une économie immédiate.
et donc, le rapport de cause à effet est le suivant: peu de postes clients sous Linux, donc peu de progiciels compatibles.

mais si demain un gros groupe, par exemple un groupe de presse, disait "on en a marre de payer pour n'être même pas sûr de la confidentialité de nos données", et que ce groupe contacte Adobe et leur dit "on passe sous Linux, mais on veut continuer à utiliser Photoshop et Illustrator", que va t'il se passer ? Adobe, pour ne pas perdre les milliers de licence de ce groupe international va s'empresser de faire un portage Linux des deux logiciels.
et si des gros groupes passent à Linux, ça peut servir d'exemple pour d'autres, et créer un effet boule de neige.
d'ailleurs, si j'ai pris l'exemple de la presse, ce n'est pas anodin: ce sont les premiers à être chagrinés par les différentes lois de flicage informatique votées un peu partout dans le monde, et il n'auront pas besoin d'un Windows 10 livré en standard avec un keylogger...

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#18Messageil y a 3 ans

Oui mais le problème c'est les gros groupes comme tu dis il y a peu de monde convaincu que Linux puisse être une alternative a Windows pour faire un groupe et puis ce groupe , il existe, c'est quoi ? 1 à 2 des utilisateurs de PC

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#19Messageil y a 3 ans

là tu noircis le tableau: il y a certes peu de grosses entreprises qui utilisent Linux sur les postes clients, mais il y en a tout de même; il suffit d'aller jeter un oeil sur les pages "sponsors" des distributions majeures, et de se rendre compte qu'il y en a pas mal: ces boites sponsorisent parce qu'elles utilisent, pas par pure bonté...
il y a aussi pas mal d'administrations qui ont placé Linux sur les postes clients; fais un tour dans une Gendarmerie française et tu verras de beaux ordinateurs sous Ubuntu.
en Europe, on est un peu à la traîne, mais dans certaines régions du monde (comme l'Asie) Linux est adopté plus massivement, et parfois même des distributions sur mesure sont créées par des gouvernements (Inde par exemple), mais ne sont pas toujours faciles à trouver car ces distro sont peu rendues publiques en dehors des dits-pays

Manjaro (et distributions GNU/Linux) vs OS privateurs

#20Messageil y a 3 ans

Il est vrai que sur Windows 10 on est suivi, informé et tout !

Image

Image

Répondre